Plomberie

 

1.Economie d'eau pour la douche.

Le mot d’ordre aujourd’hui, c’est bien sûr combattre le gaspillage et faire des économies énergétiques. Vous constatez que votre douche a une pression ou un débit trop important ? L’eau s’écoule trop fort ? Cette situation est désagréable pour vous mais contribue au gaspillage d'eau, mais également d'énergie pour la chauffer. Voici les conseils de notre équipe de plombiers qualifiés pour réaliser des économies d’eau lors de vos douches quotidiennes :

- Démontez votre flexible de douche et munissez-vous d’un morceau de filtre de hotte aspirante, en fibre. Vous pouvez en trouver dans tous les magasins de bricolage.

- Placez le morceau de filtre, en le tassant en boule dans le robinet, sans trop le pousser. Il doit rester juste à l'entrée.

- Revisser votre flexible. L'eau passera toujours mais avec un débit normal et plus doux.

Notez que le filtre ne pourra pas être logé dans le flexible, car son entrée est nettement plus étroite. N’oubliez pas de nettoyer occasionnellement le filtre. Ces filtres sont imputrescibles et servent à freiner le débit de l'eau afin d’économiser ce bien précieux.

Vous pouvez aussi vous tourner vers un économiseur d’eau pour douche, facile à installer soi-même, entre le flexible et le robinet d’arrivée d’eau, limitant ainsi durablement le débit de votre douche et vous permettant ainsi d’économiser l’eau sur votre facture.

Contactez nos plombiers professionnels pour vous aiguiller dans votre choix d’économiseur d’eau parmi des marques reconnues ainsi qu’effectuer la pose de vos équipements sanitaires.

 

 

2. Réparer soi-même un tuyau fendu

Vous avez constaté chez vous qu’un de vos tuyaux s’est fendu ou fêlé ? Vous souhaitez effectuer une réparation temporaire dans l’attente de contacter un plombier qualifié pour effectuer un remplacement de tuyaux ? Grâce aux astuces de notre équipe de plombiers diplômés, vous disposez de toutes les solutions pour réparer rapidement ce tuyau en urgence.

Il va falloir remplacer la partie fendue ou manquante par un nouveau morceau :

Utilisez une chute de tuyau de mêmes dimensions, du même matériau et raccordez-la avec des manchons femelle/femelle de même diamètre.

Coupez les tuyaux à bonne dimension en utilisant un « coupe tuyau » qui est plus droit et plus aisé qu’une scie à métaux.

Nettoyez et dégraissez votre bout de tuyau et placez les manchons sur les extrémités de la canalisation et reliez-les avec votre bout de tube. Soudez ensuite les manchons.

Astuce tuyaux en PVC :

Poncez la partie concernée à l'aide d'un papier de verre.

Utilisez de la pâte époxy pour l’appliquer sur la partie fendue. Veillez à malaxer la pâte avant de l’appliquer, pour une meilleure malléabilité. Laissez sécher 10 minutes. 

Pour un meilleur rendu esthétique, placez un morceau de tuyau PVC au dessus de la partie réparée tout autour et colmatez-le avec de l'époxy.

Si vous êtes toujours en situation d’urgence après avoir constaté un tuyau fêlé ou fendu et vous souhaitez faire intervenir un professionnel pour effectuer une réparation durable de votre tuyau, ou si besoin, son remplacement, faites appel au sérieux et au savoir-faire de nos plombiers qualifiés, qui vous feront bénéficier d’une intervention de qualité alliée à nos tarifs avantageux sur tous les modèles de tuyauterie, combinés à vos exigences de terme de confort et d’esthétique.

 

 

3. Comment sécuriser, nettoyer et ventiler une maison inondée

Suivez les conseils de nos plombiers qualifiés pour, suite à un dégât des eaux, remettre aux normes votre habitation.

Vous pouvez prendre des mesures simples dès le retrait des eaux, dans l’attente de l’intervention de l’assurance pour réhabiliter votre domicile. Nous donnons la priorité à votre sécurité, au séchage et à la ventilation de votre habitat.

- Sécuriser et nettoyer :                                                                                                   

Au préalable, pensez à couper le courant.

Commencez par vider la maison afin de nettoyer votre mobilier à l’extérieur et vérifier le fonctionnement de vos

Appareils électriques.

Pompez l’eau qui reste dans la maison (cave par exemple) et nettoyez à l’aide d’un nettoyeur haute pression.

N’hésitez pas à enlever les revêtements de sols imbibés ou décollés. Décollez le papier peint.

Passez une éponge d’eau javellisée sur les murs, évitant l’apparition de moisissures dangereuses pour 

Votre santé.

- L’assèchement de l’habitat :

Sachez qu’il vous faudra du temps pour assécher un domicile imbibé, peut être des mois. Aidez-vous de déshumidificateurs électriques, particulièrement en hiver. Les sociétés spécialisées contactés par votre assurance en assèchement de locaux inondés disposent de techniques efficaces et vous aideront par leur savoir-faire. Votre maison, vidée et nettoyée, vous pouvez aérer vos pièces en créant des courants d’air. Percez de petits orifices en bas de vos cloisons doublées pour permettre à l’eau de s’écouler, et en haut des cloisons de doublage pour favoriser le séchage et la ventilation des lieux. Vérifier les regards et les drains, nécessaires pour un assèchement du sol.

- Vérifier les équipements :

Chauffage et électroménager : Vos équipements de chauffage devront être remis en état car ils contribuent au séchage du logement. Nettoyez et séchez les appareils encore utilisables et vérifiez que les cuves à gaz ou à fioul ne soient pas endommagées.

Fenêtres et portes : L’eau et ses courants déforment généralement les menuiseries : la solution, les-remplacer. Si l’eau est montée sans fort courant, vérifiez après séchage complet les déformations éventuelles de vos fenêtres et portes. Changez tous les joints en mousse. Sur double vitrage, vérifiez que l'eau n’ait pas pénétré dans l’espace entre les deux parois vitrées. Si c'est le cas, vous devrez remplacer vos vitres.

Gaz et électricité : Ne tentez rien avant que ces installations n'aient été vérifiées et remises en état par des professionnels.

Téléphone : N’utilisez jamais votre téléphone fixe à cause des risques d’électrocution. Utilisez un téléphone portable pour prendre contact avec votre compagnie téléphonique qui vous indiquera les opérations à effectuer pour retrouver un usage normal de votre installation.

 

 

4. Réparer soi-même un robinet qui goutte (fuite)

Un robinet qui fuit ou goutte n’est pas très écologique et augmente sensiblement votre facture d’eau. Suivez les conseils de nos artisans plombiers diplômés pour connaître toutes les techniques vous permettant de réparer vous-même un robinet qui goutte chez vous. Placez tout d’abord un torchon au fond de l’évier, du lavabo ou de la baignoire pour ne perdre les petites pièces qui peuvent se détacher du mécanisme.

Remplacer une rondelle de clapet :

Avant de démonter un robinet, fermez l’arrivée d’eau qui alimente la canalisation, ouvrez-le à fond. Si le mécanisme est logé sous un capot vissé, dévissez-le à la main avec un chiffon. Le capot enlevé vous dégage l’accès à la tête à pans du corps du mécanisme. Desserrez-la au moyen d’une clé plate mince, puis extrayez-le du mécanisme. Le joint du clapet est une rondelle en élastomère noir placée à l’extrémité inférieure de l’axe. Il vient normalement avec le mécanisme, mais, s’il est trop détérioré, il peut rester collé avec le siège. Si la rondelle est maintenue par un téton au bout de l’axe, soulevez-le avec la pointe d’un tournevis. Si un écrou la retient, enduisez-le de dégrippant pour dissoudre la corrosion. Bloquez l’axe avec une pince et dévissez l’écrou avec une clé plate. Si l’écrou est définitivement collé sur son filetage, vous serez obligé de remplacer l’ensemble du clapet. Posez une nouvelle rondelle et écrou et réassemblez le robinet.

Réparer la fuite d’un robinet à disque céramique :

Les robinets à disque céramique peuvent parfois avoir une fuite. Comme ce type de robinet ne comporte pas de joint de clapet, vous devez remplacer l’ensemble de la cartouche en cas de fuite. Fermez l’arrivée d’eau et dévissez la tête du mécanisme pour pouvoir la retirer du corps. Retirez la cartouche. Eliminez soigneusement les débris qui adhèrent au disque céramique. Si le disque est endommagé, vous devez changer la cartouche en reprenant le modèle exact. Si vous constatez le mauvais état du joint en élastomère inséré à la base de la cartouche, vous devrez le remplacer.

Dépanner un robinet à corps inversé :

Vous n’avez pas besoin de fermer l’arrivée d’eau pour remplacer le joint de siège d’un robinet à corps inversé. Débloquez l’écrou d’embase avec une clé plate, en tournant dans le sens horaire (c’est un filetage à gauche). Ouvrez le robinet : après avoir craché un petit jet d’eau, il tombe dans votre main. Retournez le corps et tapotez-le sur une table pour faire tomber le noyau cannelé. Déposez l’ensemble du clapet avec son joint, et remplacez le tout.

Nos plombiers qualifiés assurent l’installation et le remplacement de robinetterie pour une intervention de qualité alliée à nos tarifs avantageux sur tous les meilleurs modèles de robinetterie.

 

 

5. Prévenir les inondations de sous-sol

Pour résoudre les problèmes d’inondations au sous-sol, il vaut mieux travailler de haut en bas, depuis les gouttières jusqu’au terrain et aux drains de fondation, puis au réseau de plomberie – tant dans la maison qu’au raccordement extérieur à l’égout municipal.

Gouttières et descentes pluviales : L’eau dans les gouttières se déverse dans les descentes pluviales. Si les descentes dirigent l’eau à proximité des fondations de votre habitation, l’eau descend directement aux drains de fondation, ce qui peut rapidement les surcharger. Assurez-vous que les descentes pluviales se prolongent d’au moins 1,8 m du mur de fondation, sans que l’eau ne se dirige vers les murs de vos voisins, mais en direction de la rue ou cour arrière. Pensez également à enlever les débris des gouttières régulièrement.

Nivellement du terrain : Si le terrain autour de votre habitation est en pente vers les fondations, les eaux pluviales se dirigent directement vers les drains de fondation et peuvent les surcharger. Le sol au périmètre des maisons peut s’affaisser, formant une pente vers les fondations. Aménagez le sol en monticule au pourtour de la maison afin d’éloigner l’eau des murs de fondation et prolongez les descentes pluviales. Un nivellement adéquat réduit la quantité d’eau qui se dirige vers votre système d’égout et le système d’égout principal, ce qui diminue le risque de refoulements d’égout.

Dispositifs de protection contre les inondations : Vous pouvez empêcher les eaux pluviales et d’égout voisins de refouler dans votre sous-sol par la pose d’un ou plusieurs dispositifs de protection contre les inondations, comme une pompe de puisard ou un clapet anti-retour.

Installation de puisard : L’installation de puisard comprend un puisard, une pompe de puisard et un tuyau de vidange. Un puisard enfoncé dans le plancher du sous-sol recueille l’eau des drains de fondation au pourtour du sous-sol. La pompe pousse l’eau à l’extérieur par le tuyau de vidange. Le Puisard doit être nettoyé tous les ans à l’arrivée de l’hiver : Ajoutez de l’eau fraîche jusqu’à ce que la pompe ait évacué l’eau stagnante pour éviter les odeurs de moisi. La Pompe de puisard doit être vérifiée tous les printemps, avant de quitter la maison pour un long séjour : Versez de l’eau dans le puisard pour actionner la pompe. Enlevez la pompe et nettoyez-la une fois par an. Débranchez la pompe avant de la manipuler ou de la nettoyer.

Clapet antiretour : Un clapet anti-retour est un dispositif qui empêche les eaux d’égout d’un branchement d’égout principal surchargé de refouler les eaux dans votre sous-sol. Le clapet se ferme automatiquement lorsque les eaux d’égout refoulent. Le clapet doit être accessible en tout temps. Vérifiez le clapet régulièrement et enlevez tout débris qui pourrait l’empêcher de se fermer convenablement.

Installation et entretien des appareils de plomberie : Faîtes appel à l’un de nos plombiers compétents pour intervenir chez vous dans la pose et vérification de tous vos dispositifs de protection contre les inondations et les appareils de plomberie et leur fonctionnement.

 

6. Eliminez les mauvaises odeurs de canalisations

Vous constatez de mauvaises odeurs qui émanent de vos canalisations et vous souhaitez vous en débarrasser durablement ? Il existe plusieurs moyens de s’en débarrasser. Suivez les conseils de pros de nos plombiers qualifiés pour rétablir une odeur agréable chez vous, sans les désagréments causés par les canalisations.

1. Utilisez les produits chimiques vendus en grande surface, qui s’avère efficaces mais coûteux et dangereux pour la santé et l’environnement.

2. Utilisez du vinaigre blanc. C’est un très bon désinfectant naturel et il ne pollue pas l’environnement. Préparez un bac à glaçon avec du vinaigre blanc. Déposez tous les mois un glaçon de vinaigre blanc dans chaque évacuation (lavabo de la salle de bain, évier de la cuisine). Le glaçon va fondre et le vinaigre blanc va pouvoir agir, désodoriser et désinfecter vos canalisations.

3. Versez deux ou trois cuillères à soupe du marc de café de vos filtres de cafetière puis rincez doucement pour assainir vos canalisations.

4. Versez un peu d’huile de cuisine dans le siphon évite la remontée des odeurs d’eau croupie.

5. Versez un peu de bicarbonate de soude mélangé dans un verre à du jus de citron pour nettoyer et parfumer votre évier. Rincez un faisant couler un peu d’eau très chaude.

Si le problème persiste, dévissez et nettoyez le siphon : ces mauvaises odeurs peuvent être dues à des déchets odorants ou à de l’eau croupie. Refaite couler un peu d’eau par la suite, l’eau accumulée empêche les odeurs plus « lointaines » de remonter. Si vous pensez que le problème est plus important, n’hésitez pas à contacter notre équipe de plombiers diplômés pour une intervention chez vous, dans les plus brefs délais afin d’effectuer le débouchage ou le remplacement de votre canalisation bouchée.  

 

7. Comment déboucher votre évier étape par étape ?

Vous rencontrez un problème d’évier bouché chez vous et vous souhaitez le déboucher efficacement. Découvrez tous les conseils de nos plombiers qualifiés pour connaître les étapes de débouchage, établies par des professionnels du métier.

Etape 1 : Le déboucheur chimique

Le déboucheur chimique existe sous différentes formes à savoir, liquide, solide ou en gel. Verser le produit éliminera les impuretés. Rincez ensuite en faisant couler de l’eau dans la canalisation.

Notez que certains de ces produits sont toxiques et peuvent endommager le plastique de vos canalisations. Prenez toutes les précautions qui s’imposent en portant des gants pour éviter des brûlures. 

Etape 2 : La ventouse

Pour commencer, bouchez le trop-plein avec un chiffon mouillé afin que l’air ne passe pas. Remplissez ensuite le fond de l’évier de façon à ce que l’eau couvre le caoutchouc de la ventouse. Positionnez la ventouse sur la bonde puis appuyez fermement, soulevez et descendez la ventouse afin qu’il y ait un appel d’air. Répétez ce mouvement jusqu’à ce que l’évier se vide totalement.

Etape 3 : Démonter le siphon

Le siphon est le dispositif situé sous l’évier, entre la bonde et la canalisation qui conserve l’eau servant à stopper les remontées d’odeurs de la conduite d’évacuation. Il est soit présenté sous forme de S (coudé) ou en bouteille (plein).

Votre siphon est récent (doté d’une visse de purge) :

- Mettez une bassine sous le siphon pour récupérer l’eau.

- Dévissez le siphon, débarrassez vous des déchets à l’origine du bouchon et revissez-le après l’avoir nettoyé. N’oubliez pas d’être vigilant avec la manipulation du joint d’étanchéité, sans doute tombé dans la bassine lors du dévissage.

Votre siphon est ancien :

- Munissez-vous d’une clé à molette et dévissez les écrous ou les bagues de liaison qui retiennent le siphon. N’hésitez pas à protéger des écrous avec de l’adhésif afin de ne pas abîmer leur surface.

- Terminez le dévissage à la main.

- Débarrassez le siphon des déchets à l’origine du bouchon.

- Remontez-le en commençant par visser les écrous à la main, puis munissez-vous d’une pince pour serrer.

Etape 4 : Le furet

Le furet est un outil muni d’une tige métallique et flexible dont l’extrémité est garnie de petites brosses ou un fil en forme de tire-bouchon. Par plusieurs mouvements rotatifs, le furet accroche les déchets et détruit l’amas. Au préalable, vérifiez bien que la tête du furet passe aisément par le coude du siphon pour ne pas qu’elle reste coincée. Si le furet ne passe pas, démontez le siphon pour passer la tige par cette ouverture. Manœuvrez le furet jusqu’à toucher le bouchon. Celui-ci sera atteint lorsque la tige sera plus difficile à tourner et que l’outil n’avancera plus du tout. Sortez le furet de la canalisation, l’amas de déchets étant au bout de sa tête. Faites couler de l’eau à forte pression afin de vérifier que tout a été éliminé.

Si vous êtes toujours en situation d’urgence après avoir constaté une fuite de robinet ou de votre lavabo, et vous souhaitez colmater durablement la fuite d’eau, faites appel au sérieux et au savoir-faire de nos plombiers qualifiés, qui vous feront bénéficier d’une intervention de qualité alliée à nos tarifs avantageux sur différents modèles de tuyauterie, combiné à vos exigences de terme de confort et d’esthétique.

 

8. Comment réparer une fuite d’eau dans vos W.C ?

Nos plombiers professionnels vous font bénéficier des meilleurs conseils pour colmater une fuite d’eau dans vos toilettes. Notez qu’une fuite d’eau mal colmatée peut vite coûter très cher à vos équipements dans votre salle de bain. C’est pourquoi vous devez vous occuper de votre fuite d’eau au plus vite et faire appel, par la suite, à un plombier spécialiste.

Une solution adaptée à chaque cas de fuites

Quelle que soit votre situation, fermez le robinet. Réparer la fuite d’eau de vos toilettes implique de savoir d’où elle vient. Mais dans tous les cas la première chose à faire est de démonter le couvercle du réservoir et de fermer le robinet d’arrivée d’eau. Selon votre situation, voici les différentes fuites possibles :

- L’eau passe par le trop plein :

Ce type de problème peut venir de deux endroits différents : soit le flotteur, soit le joint d’étanchéité du robinet d’arrivée d’eau. Le problème est fréquemment dû au flotteur pour cause de dérèglement ou de détérioration. La solution est de remettre le flotteur en place en le faisant descendre le long de la tige. Si le mécanisme n’est pas réglable, tordez doucement la tige. Si le flotteur est détérioré, vous devez le changer. Si votre fuite d’eau est à l’origine du joint d’étanchéité du robinet, démontez-le à l’aide d’une clé plate et changez le joint (voir l’article « changement d’un joint d’étanchéité »).

– Le réservoir se remplit avec difficulté :

La fuite d’eau provient du joint d’étanchéité du clapet. Vous devez démonter votre réservoir. Démontez-le en retirant le robinet d’eau. Démontez le mécanisme de la chasse d’eau et devisez les vis maintenant le réservoir sur la cuvette. Après avoir dégagé l’accès au joint du clapet, inspectez son état, s’il est entartré, un simple nettoyage au vinaigre blanc suffira. Si vous constatez que le joint est dur et abîmé changez-le par un modèle de même diamètre et de même épaisseur.

– De l’eau coule derrière le réservoir :

Ce problème peut être dû à un déplacement du réservoir ou d’une usure des joints d’étanchéités qui le maintiennent à la cuve. Si le réservoir a bougé resserrez-le dans sa bonne position. Attention en le remettant en position vous pouvez faire bouger le mécanisme de votre chasse d’eau et le joint du clapet qu’il faudra remettre en place. Si ce sont les joints qui sont usés vous devez les changer, vous en avez un de chaque côté alors autant changer les deux en même temps. Une fois que vous avez réparé votre fuite d’eau vous pouvez ouvrir votre robinet. Faites un contrôle pour voir si votre fuite a disparue.

Si vous êtes toujours en situation d’urgence après avoir colmaté votre fuite d’eau, faites appel au sérieux et au savoir-faire de nos plombiers qualifiés, qui vous feront bénéficier d’une intervention de qualité alliée à nos compétences et nos tarifs avantageux adapté à vos exigences.

 

 

9. Les raccords mécaniques pour un tuyau de cuivre

Efficaces et faciles à mettre en place, les raccords mécaniques vous garantissent l’étanchéité parfaite de vos canalisations en cuivre. Ces qualités en font une solution de choix pour vos travaux de plomberie. Munissez-vous de deux clés à molette ainsi qu’un coupe tube.

Les raccords biconiques

-  Commencez dévisser à la main l’un des écrous de votre raccord. 

-  Mémorisez la façon dont est placée la bague biconique puis retirez-la à son tour. 

-  Sciez puis ébarbez le bout du tuyau à raccorder avec le coupe tube. 

-  Enfilez ensuite sur le tuyau l’écrou et la bague du raccord en veillant à ce que la bague soit placée exactement comme elle l’était sur le raccord. 

-  Enfoncez le bout de la canalisation à raccorder aussi profond que possible dans le raccord. 

-  Glissez la bague puis l’écrou sur le raccord et serrez l’écrou à la main. 

-  Maintenez ensuite le raccord avec l’une des clés à molette puis resserrez fermement l’écrou avec l’autre clé.

Les raccords à rondelle

-  Sciez puis ébarbez le bout du tuyau à raccorder avec le coupe tube. 

-  Glisser l’écrou dans le tube puis la rondelle en plaçant le coté incurvé vers l’écrou. 

-  Glissez ensuite le joint en caoutchouc puis enfoncez l’extrémité du tube dans le manchon central du joint. 

-  Serrez ensuite le raccord avec la clé.

Vous souhaitez l’intervention d’un plombier professionnel pour effectuer vos travaux de débouchage ou, si besoin de remplacement de tuyaux ? Faites appel au sérieux et au savoir-faire de nos artisans diplômés, qui vous feront bénéficier d’une intervention de qualité alliée à nos tarifs avantageux sur nos modèles de tuyaux, combiné à vos exigences de terme de confort et d’esthétique.

 

 

10. CHOISIR DES ROBINETS ADAPTES A VOS INSTALLATIONS

Types de robinets

Il existe 3 grands types de robinetteries : les mélangeurs, les mitigeurs et les thermostatiques. Doté de deux poignées (eau chaude, eau froide) placées de chaque côté d'un bec haut, le mélangeur s’avère fonctionnel et économique. Composé d’un seul levier de réglage de température, le mitigeur a l’avantage d’être pratique par une manipulation à une seule main. Le thermostatique, quant à lui, régule instantanément la température de l'eau. Il se compose d’une poignée pour le débit et d’une autre qui fixe la température déterminée. Ce système avantageux est également le plus sûr si l’on veut se débarrasser sur le long terme des désagréables douches écossaises et éventuels risques de brûlure. De plus, vous réalisez des économies d'eau et d'énergie.

Quel type de robinet faut-il choisir pour le lavabo, la baignoire ou la douche ?

EVIER ET LAVABOS :

Les mélangeurs sont courants pour leur hauteur de bec permettant de remplir aisément un verre d'eau, de s'asperger le visage ou de se mouiller les cheveux sans être plié en deux ! Ils laissent un grand dégagement pour les mains dans les vasques peu profondes.

Les mitigeurs sont quant à eux plus faciles à manœuvrer. Des modèles rehaussés, de 30 à 45 cm de haut permettent l'implantation à côté d'une vasque de type bol, très tendance, sans avoir recours à une robinetterie encastrée dans le mur qui demande une installation plus coûteuse.

BAIGNOIRES ET DOUCHES :

Il existe deux solutions d'installation :

Soit la robinetterie est fixée sur la plage de la baignoire, soit sur le mur.

Pour le premier type d’installation, tenez compte de la forme de votre baignoire, la largeur de ses plages et de l'emplacement de la manette de vidage. La robinetterie peut se poser sur la longueur, en tête ou en pied. Prenez bien compte de la saillie du bec dans le choix de pose de la robinetterie pour ne pas être gêné par le bec entrant ou sortant du bain.

Pour l’installation murale, la robinetterie est fixée au mur sur la longueur de la baignoire afin que le bec projette l'eau à l'intérieur de la cuve.

MODELES ET MARQUES :

Nous vous conseillons de choisir des marques à l'expérience suffisante. Orientez-vous de préférence vers des produits marqués NF, ayant obtenu l'Attestation de Conformité Sanitaire. Côté innovation et facilité d’utilisation, certains mitigeurs sont équipés d'un levier long et de mécanisme séquentiel permettant de régler le débit et la température d’un seul mouvement. L'ouverture de l'eau froide se fait progressivement jusqu'à plein débit puis le mélange se fait avec l'eau chaude. Le levier long associé et ce type de mécanisme permettent un déplacement du levier à l'aide du coude. L'évolution se retrouve également dans des systèmes d'économies d'eau intégrés à la robinetterie.

 

 

11. Comment remplacer un lavabo ou évier soi-même ?

L’accident peut arriver vite et on peut voir rapidement son évier fêlé ou brisé à cause d’un accident. Vous souhaitez effectuer vous-même le remplacement de votre lavabo ? Avec les conseils de nos plombiers professionnels, quelques heures vous suffiront. Pour cette installation, munissez-vous au préalable du nouveau lavabo que vous souhaitez installer, un système de robinetterie adapté, un système d’évacuation adapté (bonde, siphon), un système de fixation pour lavabo (colonne, meuble sous vasque), une pince multiprise, une clé à fourche, un cartouche de joint en silicone, un mètre, un niveau à bulle. 

Avant de choisir votre nouveau lavabo, pensez à relever les mesures de votre ancienne vasque, afin de retrouver un modèle adapté à votre salle de bain.

Etape 1 : Démontez la robinetterie

Commencez par couper votre arrivée d’eau, puis ouvrez le robinet de votre vasque, pour vider la canalisation. Placez une bassine sous le lavabo pour récupérer les éventuels déversements d’eau, dévissez la bonde puis l’évacuation et le - siphon. Dévissez les raccordements de votre robinetterie à l’aide d’une pince.

Etape 2 : Démontez la vasque 

Décollez le joint d’étanchéité de votre vasque avec un cutter. Si votre vaque est fixée sur des équerres, desserrez les vis à l’aide d’un tournevis, de même si elle est fixée sur une colonne.

Etape 3 : Installez la nouvelle vasque 

Fixez votre vasque sur son support en la posant ou en la vissant. Placez le lavabo sur son support ou faites-vous aidé si besoin et réalisez le cordon d’étanchéité situé entre la vasque et le mur, avec du mastic silicone.

Etape 4 : Installez votre nouveau robinet

Installer votre nouveau système de robinetterie puis raccordez-le à l’arrivée d’eau.

Etape 5 : Raccordez l’évacuation

Pour raccorder l’évacuation de votre lavabo, montez les différentes pièces du système d’écoulement sans oublier les joints d’étanchéité. Vérifiez le bon fonctionnement de l’installation en ouvrant le robinet d’arrivée d’eau et en faisant couler un peu d’eau froide et chaude ensuite, dans votre lavabo.

Vous souhaitez l’intervention d’un plombier professionnel pour effectuer vos travaux de remplacement de lavabo ? Faites appel au sérieux et au savoir-faire de nos artisans diplômés, qui vous feront bénéficier d’une intervention de qualité alliée à nos tarifs avantageux sur différents modèles d’éviers et de vasque et combinés à vos exigences de terme de confort et d’esthétique.

 

 

12. Colmater une fuite de tuyaux en urgence

Colmater la fuite d'un tuyau peut parfois s’avérer urgent. Grâce aux conseils de plombiers professionnels, apprenez les étapes qui vous permettront de pallier rapidement votre problème de tuyauterie, en attendant de contacter un professionnel du métier. Assurez-vous d’avoir coupé l’arrivée d’eau et d’avoir ouvert vos robinets pour vider les canalisations, pour éviter l’inondation. Si votre tuyau est percé, décapez le tuyau avec un morceau de toile émeri et dégraissez ensuite avec de l’alcool à bruler ou de l’acétone.

Pour colmater votre fuite en urgence, placez du mastic époxy bi-composant (résine / durcisseur) disponible en tube ou en bâton dans les magasins d’outillages. Mélangez de façon égale les deux composants (à petites doses) et malaxez le résultat obtenu.

Placez la pâte en cordon autour de la canalisation et lissez-le avec un doigt humidifié.

Laissez sécher totalement avant de remettre le tuyau en circulation. Vous pouvez accélérer le séchage de la pâte en utilisant un sèche-cheveux.

ASTUCE 1 : Si vous rencontrez une fuite relativement petite, vous pouvez utiliser un élastique large en caoutchouc en le fixant avec solidité au tuyau. Pour cela, placez-le contre le trou avec un collier de serrage autour du tuyau.

ASTUCE 2 : Si votre fuite est provoquée par un plus gros trou, appliquez une toile plastifiée ou en caoutchouc enroulée et maintenue fixement par un adhésif. Pour ce genre de problème, il peut être utile de toujours conserver une chambre à air de vélo qui est découpée en carrés de quelques centimètres : c'est idéal pour boucher temporairement une fuite en attendant d'avoir le matériel adéquat.

Si vous êtes toujours en situation d’urgence après avoir constaté une fuite de tuyau ou vous souhaitez colmater durablement la fuite par un remplacement de tuyau, faites appel au sérieux et au savoir-faire de nos plombiers qualifiés, qui vous feront bénéficier d’une intervention de qualité alliée aux compétences et aux tarifs avantageux sur différents modèles de tuyauterie, combiné à vos exigences de terme de confort et d’esthétique.

 

13. Qu’est-ce qu’un économiseur d’eau ?

Les économiseurs d’eau vous permettent de réaliser des économies d’eau sur le long terme par la régulation du débit d’eau, sans pour autant gêner notre consommation d’eau au quotidien. Situé sous les robinets, la régulation de débit s’avère invisible à l’œil nu. Vous amortissez le prix d’achat en moins d’un mois ! Leur installation est très facile puisque les économiseurs d’eau s'installent directement sur le bout du robinet. Ce type d’utilisation s’avère indispensable, si vous êtes dans une optique d’économie généralisée de l’eau.

- Les types d’économiseurs :

On retrouve les économiseurs d’eau sous plusieurs formes.

Douchette régulatrice de débit

Mousseurs aérateur d'eau

Economiseur d'eau mâle ou femelle

- Utilisation des économiseurs d’eau :

Un économiseur d'eau est constitué d'une membrane particulière. Cette membrane particulière réduit la quantité d’eau utilisée en fonction de la pression. Par la pression l'eau est fortement accélérée et mélangée à l'air ce qui rend le jet et son utilisation identique à une consommation traditionnelle. Ces économiseurs d’eau permettent de faire passer le débit d'eau de 10 litres à la minute jusqu’à 8 voir 6 litres.  Certains économiseurs permettent de réaliser des économies de l'ordre de 20 à 40% sur votre facture actuelle. C’est donc un investissement rapidement amorti sur lequel vous réalisez de grandes économies.

Si vous souhaitez faire installer votre économiseur d’eau par un professionnel du métier, faites appel au sérieux et au savoir-faire de nos plombiers qualifiés, qui vous feront bénéficier d’une intervention de qualité, alliée aux tarifs avantageux des meilleurs modèles d’économiseurs et combinés à vos exigences de terme de confort et d’esthétique.

 

 

14. Comment déboucher vos W.C ?

Faîtes appel aux conseils de nos plombiers professionnels pour connaître toutes les astuces vous permettant d’apprendre comment déboucher vos toilettes. Suivez étape par étape les différentes méthodes de débouchage de vos toilettes :

Etape 1 : Ne pas forcer sur la chasse d’eau. Si cette opération n’est pas suffisante pour dégager vos toilettes, ne recommencez plus : vous provoquez davantage d'eau à pomper dans la cuvette des toilettes. Laissez l'eau reposer dans la cuvette un petit moment, qui s'écoulera un peu, même si cela peut être très lent.

Etape 2 : Enfilez une paire de gants en caoutchouc. Travailler au débouchage de vos WC implique une hygiène irréprochable de votre part. Grâce à une paire de gants en caoutchouc, vous pourrez nettoyer en vous protégeant contre les germes stockés à l'intérieur.

Etape 3 : Protégez le sol. Prévenez le débordement de vos W.C et évitez les gros dégâts ou une inondation dans votre maison en plaçant des journaux au sol. Evitez les micro-déversements en accumulant plusieurs couches de papier journal autour de vos toilettes, aidant à la protection de votre plancher.

Méthode du Liquide-vaisselle et de l'eau chaude : Versez un peu de liquide-vaisselle dans vos toilettes ou utilisant une casserole ou un demi-seau d'eau très chaude dans la cuvette des WC. Laissez reposez jusqu’à ce que le niveau d'eau baisse, si non, réessayez de nouveau. Coupez l'alimentation en eau du WC et assurez-vous que le réservoir est vide avant de remplir la cuvette. Si elle est pleine d'eau et que vous tirez la chasse, vous aurez une inondation.

Méthode de la Ventouse : L’utilisation de la ventouse permet à l'eau stagnante de faire un mouvement de va-et-vient et incitant ainsi au déblocage du bouchon. Si votre installation comporte plusieurs ouvertures, condamnez-les provisoirement à l'exception du siphon sur lequel vous appliquez la ventouse. 

Méthode du Furet de plomberie : Un furet rétablit la circulation dans une canalisation sans la démonter et permet de suivre la canalisation sur une certaine distance. Insérez une extrémité du furet dans la canalisation et poussez vers le bas, en enfonçant plus loin dans la canalisation avant que vous sentiez un obstacle. Tortillez et poussez le furet à travers l'obstruction jusqu'à ce que l'eau commence à s'écouler. Faites ceci dans le sens inverse

Si vous avez essayez toutes ces méthodes et vos W.C sont toujours bouchés, l’obstruction peut être sérieuse et plus profonde. Faîtes appel à nos plombiers qualifiés pour une intervention sur vos W.C bouchés ! Nos équipes vous garantissent une opération sérieuse et de qualité, adaptée à votre budget, pour votre plus grand confort.

 

 

15. Comment installer un receveur (bac) de douche ?

Vous souhaitez installer une douche à l’italienne ? Vous souhaitez effectuer vous-même l’installation d’un receveur de douche ? Pratique, innovant et profitable, l’installation d’un receveur de douche figure comme la parfaite alternative qui évite d’installer un bloc douche complet, surtout dans une optique d’optimisation de l’espace de votre salle de bain. Vous aurez besoin d’un mètre, d’un crayon de bois, du ciment, une truelle, de briques et parpaing, de mastic d’étanchéité sanitaire, d’un niveau à bulle, d’un receveur à poser, d’une bonde siphoïde (sortie d’évacuation horizontale). Suivez les conseils de nos plombiers qualifiés à Paris pour réaliser vous-même cette installation.

Etape 1 : Déterminer l’emplacement du receveur :

Placez votre bac à blanc puis déterminez la place de la bonde. Assurez-vous que la bonde soit bien centrée par rapport à l’évacuation puis reportez au crayon au sol et aux murs le futur emplacement du receveur, de la bonde et de l’évacuation.

Etape 2 : Installation de la bonde :

Relevez le receveur et désolidarisez les éléments de la bonde. Connectez sans les coller la sortie de la bonde à l’évacuation puis reportez-la sur vos tracés. Installez le receveur sur ses marques puis fixez la bonde au receveur sans oublier le joint d’étanchéité. Pour que l’eau s’écoule parfaitement, respectez une pente minimum de deux centimètres par mètre au niveau du tuyau d’évacuation. Raccordez la bonde en la vissant au receveur sans oublier de placer le joint d’étanchéité et de bien coller tous les tubes comme il se doit.

Etape 3 : Installation du bac et finitions

Si le receveur est surélevé, posez-le simplement à son emplacement.  Si ce n’est pas le cas, il faudra alors le surélever vous même, en le scellant sur un socle de briques ou de parpaings. Une fois le bac en place, assurez-vous qu’il soit bien d’aplomb avec le niveau à bulle. Réalisez une jointure de mastic autour du trou d’évacuation. Une fois le joint sec, vissez la partie supérieure de la bonde ainsi que le siphon. Pour finir, réalisez un joint d’étanchéité entre les murs et le receveur.

Si vous souhaitez faire appel à un plombier pour effectuer l’installation de votre bac à douche ou receveur, chez vous, contactez notre équipe de plombiers qualifiés, qui vous feront bénéficier d’une intervention de qualité alliée aux tarifs avantageux de notre gamme de receveur et bac à douche des meilleures marques, combiné à vos exigences de terme de confort et d’esthétique.

 

 

 

16. Astuce : Comment déboucher une canalisation ?

Quels sont les différents moyens de déboucher une canalisation ? Suivez nos conseils et vous saurez tout ce qu'il faut faire pour déboucher vos tuyaux sans trop dépenser. Pensez à prévenir la formation de bouchon dans vos canalisations, en évitant l’accumulation de cheveux ou des restes. Vous pouvez équiper le trou de votre évier d’une grille pour retenir les saletés susceptibles de le boucher. 

 Versez de l'eau bouillante

Vous êtes confronté à un bouchon dans l’un de vos canalisations ? En général ces bouchons dans les canalisations se forment par l’accumulation de déchets alimentaires ou encore de cheveux mêlés à du savon. La méthode la plus simple pour le débouchage des canalisations consiste donc à verser une casserole d'eau bouillante dans l’orifice de votre lavabo ou de votre évier. Si le bouchon n’est pas trop important, l'eau chaude dilue le savon et permet d’évacuer les résidus accumulés. Vous pouvez également utiliser la technique du tuyau d’arrosage en introduisant le tuyau dans votre canalisation, la pression pourra également chasser le bouchon.

Méthodes mécaniques

Comme technique efficace de débouchage des canalisations, vous pouvez utiliser la ventouse, pouvant déboucher certains bouchons. Si la ventouse ne suffit pas, démontez le culot du siphon, situé sous l'évier ou le lavabo, afin de retirer les saletés. Si cette technique ne débouchage toujours pas le bouchon, utilisez un furet. Le furet est une tige souple métallique munie de brosses ou de pointes à son extrémité. Enfoncez progressivement l’outil dans la canalisation puis faîtes le pivoter sur lui-même jusqu’à ce que vous rencontriez l’obstacle bloqueur. Le furet est souvent muni d'une manivelle pour les faire tourner plus facilement. Ce mouvement de rotation permet de désagréger les bouchons. 

Produits chimiques

Vous pouvez vous procurer dans le commerce plusieurs produits chimiques destinés au débouchage des canalisations. Ces produits à base de soude caustique ou d’acide sulfurique doivent être maniés avec précaution car ils sont dangereux pour la santé. Si vous utilisez les produits déboucheurs, votre tuyauterie risque d'en souffrir ce qui est confirmé par notre équipe de plombiers qualifiés. Cette méthode implique également de rincer abondamment, ce qui augmentera votre consommation d'eau.

Utilisez, si vous préférez les méthodes naturelles et peu nocives pour l’environnement, une recette simple :

- Mélangez dans un verre du bicarbonate de soude et du sel à parts égales. 

- Versez dans la canalisation. 

- Versez ensuite un verre de vinaigre blanc.

- Fermez le siphon et laissez agir 30 minutes.

- Rincez à l'eau bouillante. 

Le mélange de bicarbonate de soude et de vinaigre va créer une réaction chimique provoquant de la mousse.

Si votre canalisation est toujours bouchée, contactez au plus vite notre équipe de plombiers diplômés pour une intervention chez vous, dans les plus brefs délais afin d’effectuer le débouchage ou le remplacement de votre canalisation bouchée.  

 

17. Comment bien choisir l’installation de votre tuyauterie et tuyaux ? 

Lors d’un remplacement de tuyauterie, vous avez la possibilité de choisir votre installation de tuyauterie ? Faîtes confiance à notre équipe de plombiers pour vous prodiguer les conseils nécessaires pour un changement de tuyaux, chez vous ou dans vos locaux.  

Votre système de tuyauterie permet l'alimentation en eau et l'évacuation des eaux usées de votre réseau. Malgré que le cuivre demeure une référence, il est important de considérer de nouveaux matériaux, comme les matériaux de synthèse, proposant de nouvelles possibilités d'installation.  Voici les différents types de tuyaux avec un aperçu des avantages et inconvénients de chacun :

Tuyauterie en cuivre : C’est le modèle le plus classique. Il présente l’avantage d’être fiable et solide, doté d’une bonne fiabilité et longévité. Il est également recyclable et particulièrement esthétique. On relèvera comme point négatif son installation imposant l’intervention des compétences et du matériel d’un professionnel du métier.

Tuyauterie PVC : Le PVC est souvent utilisé pour les évacuations des eaux usées. Ce modèle s’avère avantageux par son faible coût, sa facilité de transport et de montage. Vous aurez le choix d’une vaste gamme de modèles différents. Il impose l’intervention d’un professionnel car il nécessite une bonne connaissance des règles de mise en œuvre. Le choix d’un PVC Surchloré s’avère être un bon isolant et qui s’encastre sans fourreau de protection. Il ne dispose néanmoins pas de cintrage.

Tuyauterie PER : Ce modèle à faible coût, a prit la tendance de remplacer progressivement le cuivre. On les retrouve sous plusieurs variétés pour des usages différents. Il a comme avantage de ne pas s’entartrer, de résister à la corrosion et de réduire les nuisances sonores. Le cintrage est également manuel. On retrouve comme inconvénients une installation au système de raccord spécifique et une courbe de cintrage peu importante.

Tuyauterie multicouche : Ce modèle dérivé des tuyaux en PER comporte les mêmes avantages ainsi qu’une faible dilatation, une bonne longévité, une résistance aux U.V. Ces tuyaux assurent une étanchéité parfaite mais leur installation demande un outillage spécifique pour ses raccords. Autre point négatif, il n’existe aucune norme de diamètres entre les fabricants.

Tuyauterie flexible : Ce modèle alimente et évacue l'eau dans les situations difficiles. Il est pourvu d’une bonne résistance à la pression pour son alimentation, d’une utilisation à la fois pour eau chaude et eau froide et peut remplacer un siphon. Son coût est néanmoins plus important.

Vous souhaitez effectuer un remplacement de tuyauterie ou tuyaux, faites appel au sérieux et au savoir-faire de nos plombiers qualifiés, qui vous conseilleront sur le modèle répondant au mieux à vos attentes et vous feront bénéficier d’une intervention de qualité alliée aux tarifs avantageux sur différents modèles de tuyauterie, combiné à vos exigences en termes de confort et d’esthétique.

 

 

18. Astuce pour le changement ou remplacement de joint d’un robinet

Vous constatez une fuite d’eau au niveau de la tête de votre robinet. Il est important d’essayer de remplacer le joint du robinet avec d’effectuer le remplacement de votre robinetterie. Faîtes confiance en notre équipe de plombiers qualifiés pour vous prodiguer tous les conseils nécessaires à un changement de joint dans les meilleures conditions. Suivez nos conseils étape par étape :

Commencez par fermer le robinet d’arrêt le plus proche du robinet sur lequel vous allez intervenir.

Ouvrez les robinets afin d’évacuer l’eau.

Démontez les enjoliveurs de l’eau chaude et de l’eau froide, indiqués en rouge et en bleu.

Munissez-vous de la pince multiprise ou de la clé à pipe et dévissez la grosse vis mise à jour lors du démontage des enjoliveurs.

Retirez le joint usé.

Profitez-en pour éliminer les dépôts de calcaire avec un produit spécial ou du vinaigre blanc.

Remplacez le joint du robinet par un joint identique (joint en fibre, joint plat en caoutchouc ou joint torique).

Revissez et replacez les enjoliveurs.

En l'absence de joint de remplacement faîtes une réparation temporaire avec de la filasse et de la pâte à joint ou avec du ruban de Téflon. 

Suite à ces opérations, si votre robinet coule toujours, contactez nos plombiers professionnels pour colmater la fuite de votre robinet ou lavabo de manière durable ou effectuer si besoin, un changement de votre robinetterie.

 

 

19. Changement de flexible ou de pommeau de douche

Vous êtes souvent amené à remplacer le flexible de votre douche car ces installations vieillissent très vite. Rapidement la douchette s'entartre et le flexible peut rompre. Suivez les conseils étape par étape de nos plombiers qualifiés pour effectuer le changement de pommeau de douche, facilement et en toute sécurité.

Au niveau de l’équipement, munissez-vous au préalable d’un flexible neuf, une douchette, de joints fibres et joints en caoutchouc, d’une pince multiprise et d’un chiffon.

Sachez tout d’abord que les fabricants renouvèlent régulièrement leur gamme et qu’il est difficile de retrouver le même modèle de douchette. Vous aurez néanmoins un vaste choix de modèles parmi d’autres systèmes comme l'hydrothérapie multi jets. Il est important de choisir un flexible de qualité, à la longévité avantageuse. Au niveau des joints, sachez que les joints fibres sont destinés à un serrage mécanique, ceux en caoutchouc à un serrage manuel. Dans tous les cas, il ne faut jamais trop serrer le joint, car l’écrasement lui fera perdre son étanchéité.

- Dévissez l'ancien flexible avec une pince multiprise.

- Placez un joint fibre dans l'écrou du nouveau flexible. L'écrou à visser côté robinetterie est cannelé.

- Fixez le nouveau flexible sur la robinetterie en le protégeant avec un chiffon.    

- A l'autre extrémité du flexible, visser les accessoires complémentaires, sans oublier d'intercaler un joint entre chaque.

- Vissez un écrou tournant après avoir vissé un robinet d'arrêt.

- Placez un joint en caoutchouc et visser la douchette.          

- Serrez, sans forcer, à la pince, en protégeant le métal avec un chiffon.

Le remplacement de cet équipement peut s’avérer l'occasion idéale d'améliorer votre confort d'utilisation, par l’installation d’une douchette à plusieurs jets pour une sensation massante et de bien être ou encore la pose d’un robinet d'arrêt qui permet de stopper l'eau sans modifier le mélange ou encore d’une pastille "économie d'eau" réduisant la consommation d'eau de 30 à 50 % selon le modèle.

Pour plus d’informations sur les améliorations possibles sur votre douche, contactez nos plombiers qualifiés qui vous conseilleront selon vos attentes et votre budget dans le choix des installations dans votre salle de bain.

 

 

20. Comment installer un Broyeur sanitaire ou Sani-broyeur ?

Le sanibroyeur ou broyeur sanitaire s’avère la solution alternative aux toilettes traditionnelles. Idéal pour les pièces où l’installation d’un WC traditionnel est impossible, le broyeur sanitaire vous permet d’y installer des toilettes, un lavabo ou encore une douche. Une arrivée d’eau et une prise électrique sont tout de même essentielles pour son bon fonctionnement. Munissez-vous au préalable d’un broyeur sanitaire neuf, d’un flexible de raccordement, d’un coude de sortie, d’un tuyau de 32mm de diamètre, d’un tournevis et de colliers de serrage et chevilles et vis adaptés.

Suivez les conseils de nos plombiers professionnels pour effectuer soi-même l’installation de votre broyeur sanitaire :

Etape 1 : Raccordez le broyeur sanitaire au WC

- Placez le broyeur derrière la cuvette. 

- Passez un peu de savon liquide sur la sortie des toilettes. 

- Connectez ensuite le tuyau de la sortie des toilettes avec le manchon de votre broyeur en les emboîtant. 

- Si besoin, serrez les vis de fixation. 

- Fixez ensuite votre installation au sol en chevillant et en vissant avec le matériel adapté.

Etape 2 : Raccordez l’évacuation

- Si votre évacuation se fait à l’horizontale, il faudra prévoir une pente de 1 cm par mètre du tuyau. 

- Orientez le coude du coté désiré et fixez-le aux flexible de raccordement avec une bague de serrage. 

- Fixez ensuite le flexible au tuyau de PVC à l’aide d’un raccord en plastique. 

- Raccordez votre tuyau au système d’évacuation en utilisant si besoin un adaptateur ou un collier adapté.

Etape 3 : Raccordement à l’eau 

- Branchez l’alimentation d’eau du broyeur au robinet de la chasse d’eau en utilisant un flexible de raccordement et un joint d’étanchéité.

- Tirez la chasse puis laissez-là se remplir puis brancher la prise de votre broyeur.

Suite à ces opérations, si vous sentez que vous n’avez pas les compétences de poursuivre, contactez nos plombiers professionnels pour l’installation de votre sanibroyeur ou broyeur sanitaire, chez vous.

 

21. Installation de douche design et innovante !

Votre douche c’est l’endroit où vous pouvez vous délasser après une dure journée de travail ? C’est un lieu privilégié qui invite à la relaxation et à l’hygiène du corps et mérite une installation à la pointe de l’innovation. Disponible de toutes les tailles, la douche s’adapte à votre habitat de par une offre des fabricants de plus en plus diversifiée. Il est important avant d’installer une douche de bien faire votre choix des éléments qui la composent : le receveur, la paroi, le pommeau, le système de robinetterie sont des éléments que vous pouvez configurer pour contribuer à améliorer votre espace de bien-être.

Le receveur : Aux formes variées, le receveur est l’élément incontournable de la douche. Il sert en effet à recevoir et à évacuer l’eau, ainsi qu’à supporter les parois et la porte de douche. L’idéal est de trouver celui qui permettra d’optimiser votre espace tout en offrant un maximum de confort.

Exemple de modèles : le receveur Soft de Teuco propose différentes finitions avec un design abouti, aux lignes légères et raffinées. Il existe dans différentes dimensions, tel que les extra-larges (160 x 80 et 160 x 90 cm) pour créer de grandes zones de douche. Si vous préférez un design rectiligne et élégant, vous pouvez vous renseigner pour un receveur BetteFloor de Bette. Signé Jean-Michel Wilmotte, ce receveur Wilmotte de Teuco en acrylique peut être encastré, semi-encastré ou hors-sol. La plaque chromée présente sur chaque élément est la signature du designer. Enfin vous pouvez choisir une solution sécuritaire avec le receveur Duravit antidérapant en acrylique pour douche à l’italienne.

La paroi : La paroi en verre securit remplace aujourd’hui le rideau de douche. Design et hygiénique, elle peut être aussi bien transparente ou opaque que sérigraphiée ou à effet miroir. Elle peut être accompagnée de porte battante, en accordéon, pivotante, coulissante ou encore pliante.

Exemple de modèles : Tecnobel de Cesana figure comme le modèle idéal à nettoyer, alliant pureté de lignes et profilés extrêmement réduits. Vous pourrez également succomber à l’impact visuel de la structure minimisée On_Off® d’Antonio Lupi grâce à l’utilisation la plus complète du verre pour un design percutant. Transtube de Roca à ouverture automatique s’avère une solution avant-gardiste d’espace douche à 360°, associant innovation, technologie et design.

La robinetterie : Le mitigeur thermostatique est l’incontournable de l’espace douche. Pratique et sécurisant, il vous permet de régler au degré près la température avec une bague de sécurité bloquée à 38° ainsi que le débit. A vous de composer votre espace douche comme vous le sentez. Si vous disposez d’un débit et d’une pression d’eau suffisants, optez pour la colonne hydromassante à plusieurs jets et orientables.

Exemple de modèles : Shower System de Paini France propose une colonne de douche en laiton chromé, ronde ou carrée. Optez pour une solution économique et innovante avec la colonne de douche Ozone de Valentin, équipée d’un éclairage intégré et ne nécessitant aucun branchement. Economique et sans consommation électrique ! Si vous préférez le dépaysement, choisissez les sensations de pluie tropicale avec un plafonnier de douche design à la structure éclairante avec Lumière Quadro de Bossini.

 

22. Remplacer un abattant de cuvette WC

Avec le temps, l’usure est visible sur l’abattant de votre cuvette de W.C ? La lunette de vos toilettes a besoin d’être remplacée ? Suivez les conseils de nos plombiers professionnels pour effectuer le remplacement de l’abattant de manière simple, rapide et efficace, applicable à tous les modèles. La plupart des cuvettes de WC reçoivent les modèles standards d'abattants de sièges, équipés de systèmes de fixations réglables. Pour cette opération, vous aurez besoin  d’un nouvel abattant avec ses écrous papillons et sa visserie, une clé à molette et une scie à métaux.

Etape 1 : Retirez l’ancien abattant :

Desserrez les écrous papillons qui maintient en place la lunette à remplacer. Ils sont normalement situés à l’arrière, en dessous de la cuvette. Pour faciliter le dévissage des écrous, utilisez la clé à molette. Enlevez les vis puis retirez l’ancien l’abattant.

Etape 2 : Assembler votre nouvel abattant :

En fonction de votre modèle, vous devez assembler les deux parties de votre abattant. Il suffit généralement de clipser ensemble les axes de fixation ou d’emboîter les deux parties l’une dans l’autre. Pour être le plus efficace possible, nous vous conseillons de vous référer au schéma de montage généralement fourni par le fabriquant. Si votre abattant possède une semelle, il faut la cintrer légèrement, pour venir l’emboîter dans ses axes de fixation.

Etape 3 : Préparation de la pose :

Posez à blanc le nouvel abattant et installez les vis dans leur glissière. Déterminez ensuite l’emplacement des vis en centrant l’abattant sur la cuvette. Il peut arriver qu’il y ait deux glissières pour chaque vis. Dans ce cas, essayez les deux à blanc puis choisissez celle qui semble la plus appropriée.

Etape 4 : Fixez le nouvel abattant :

Une fois l’abattant bien placé sur la cuvette, il ne vous reste plus qu’à visser les écrous papillons sur les tiges filetées. Pour éviter d’avoir à visser trop longtemps sur les tiges filetées vous pouvez les raccourcir à l’aide d’une scie à métaux. Pour finir, assurez-vous que écrous soient parfaitement serrés en terminant de les visser à la clé à molette.

Suite à ces opérations, si vous sentez que vous n’avez pas les compétences de poursuivre, contactez nos plombiers professionnels, pour l’installation de votre Sani broyeur ou broyeur sanitaire, chez vous.

 

 

23. Choisir la douche à l’italienne, classique ou avec hydromassage ?

La douche “à l’italienne” :

C’est un fait, la douche à ras du sol, aussi appelée douche ” à l’italienne” est une installation design et attractive dans votre salle de bain. Ouverte et profonde, ces modèles s’avèrent spacieux et élégants. Qu’ils soient en carrelage, marque ou encore mosaïque, ils peuvent s’adapter à la matière de votre le sol ou non car sans receveur et font ainsi preuve d’un effet percutant dans votre salle de bain. Elle est réalisée par un professionnel qualifié dans la plupart des cas sur mesure (avec une légère pente 1cm par mètre) car le siphon doit être raccordé à une évacuation d’eau usée. Le siphon de sol doit lui-aussi être spécifique à ce type de douche pour une évacuation rapide des eaux. Certains fabricants se sont intéressés à cette tendance en proposant des systèmes moins contraignants, tels que le bac prêt à poser avec siphon intégré. Il faut également réfléchir à la conception d’un environnement étanche dans votre salle de bain. 

La cabine de douche ou douche classique :

Prêtes à poser et livrées en kit, la douche classique est le modèle le plus classique et s’adapte facilement à un angle de votre salle de bain, ou en position de face. Elles existent aujourd’hui des modèles simplifié, hydromassante ou à circuit fermé avec des options comme lampe UV, massage ou encore siège intégrer... Avec son receveur incorporé, elle nécessite seulement un raccordement à l’eau et à une évacuation.

Les douches hydro massage :

Les cabines de douches avec hydro massage allient le bien être du massage à la douceur d’une douche relaxante. Leur système de buses répartit l’eau sur différents endroits du corps à une certaine pression et avec un certain débit pour le masser. Le mieux est de choisir l’installation d’une douche hydromassante avec un système de recyclage évitant d’utilisez des quantités impressionnantes d’eau et provoquer une augmentation de votre facture. Un système électronique intégré vous permet de faire fonctionner toutes les buses en même temps ou bien certaines buses. Pour un massage en douceur, vous pourrez choisir de l’équiper d’une rampe de massage. Au lieu d’une installation en colonne, les buses sont intégrées dans le toit et les parois de la cabine. Vous pouvez choisir d’y installer un siège pour des massages sans fatigue et massant une partie précise du corps. D’autres modèles sont équipés d’un bain vapeur entre 35° et 50° et d’un diffuseur parfumé, pour une atmosphère hammam. Les bienfaits de la douche hydro massage sont là : hydratation de la peau améliorée par la température élevée et détox de la peau par la transpiration et la vapeur.

Les baignoires-douches :

Si vous n’arrivez pas à faire votre choix entre une douche et une baignoire, et que vous appréciez le confort des baignoires, les combinés offrent un gain de place et un véritable confort. La baignoire à fond plat vous assure stabilité et sécurité. Elle est équipée d’une paroi fixe ou pivotante. Certains modèles de baignoire-douche sont équipés d’une porte étanche et sécurisée permettant un accès pour tous les membres de la famille.

 

 

24. Installer un extracteur d’air

Afin d’évacuer efficacement l’humidité des pièces de votre logement à petit prix, vous pouvez lui apporter la ventilation dont il a besoin. Procurez-vous un extracteur d’air dans votre magasin de bricolage. Suivez les conseils de nos plombiers professionnels pour connaître étapes par étapes l’installation d’un extracteur d’air chez vous. Munissez-vous tout d’abord de votre extracteur neuf, d’un conduit en pvc (d’un diamètre supérieur à l’ouverture de l’extracteur), d’un crayon de papier, une perceuse visseuse, une mèche à béton, une scie à métaux, une scie sauteuse, du mastic acrylique et des chevilles et des vis, adaptées aux fixations de l’extracteur.

-     Etape 1 : Choisissez l’emplacement l’aérateur :

Choisissez une zone en haut d’un mur ou au plafond chez vous. L’extracteur se place en face de l’entrée d’air principale pour que le flux traverse l’ensemble de la pièce. Assurez-vous donc d’être placé à proximité d’une arrivée de courant afin d’y brancher sans encombre l’extracteur. Avant de commencer votre travail, ne vérifiez qu’aucun conduit d’évacuation, d’électricité, d’eau ou de poutre ne passent à cet endroit.

Etape 2 : Percez le mur ou le plafond

Reportez au crayon, sur le mur ou le plafond, le diamètre de la sortie de votre extracteur. Vous devez ensuite créer une ouverture circulaire afin d’accueillir a sortie de l’extracteur. Si le mur est en brique ou en béton, il faudra commencer par percer quelques trous avec la perceuse ou le perforateur, avant de finir au burin et à la massette.

Etape 3 : Installez l’extracteur

Glissez le tuyau de PVC dans le trou. Percez sur le mur des pré-trous pour la fixation du boîtier de l’extracteur et glissez-y les chevilles prévues à cet effet. Calfeutrez avec le mastic la jointure du tuyau de PVC puis glissez l’extracteur d’air à l’intérieur du tuyau. Fixez-le boîtier en le vissant des les chevilles. Raccordez ensuite votre extracteur au circuit domestique en suivant bien les indications du fabriquant et sans oublier de le raccorder à la terre. Fixez ensuite la grille d’évacuation sur le mur extérieur ou de l’autre coté de votre plafond. Les lames de la grille doivent être placées vers le bas pour éviter que l’eau ne s’infiltre dedans.

Vous souhaitez effectuer chez vous l’installation d’un extracteur d’air, faites appel au sérieux et au savoir-faire de nos plombiers qualifiés, qui vous conseilleront sur le modèle répondant au mieux à vos attentes et vous feront bénéficier d’une intervention de qualité alliée à nos tarifs avantageux, combiné à vos exigences en termes de confort et d’esthétique.

 

 

 

 

25. Installation des canalisations et des tuyaux en CPVC

Vous souhaitez effectuer l’installation de vos tuyaux de canalisations en CPVC à l’occasion de la pose d’un nouvel équipement à alimenter en eau. L’installation des canalisations permet de choisir entre les canalisations apparentes et encastrées. Suivez les conseils de pros de nos plombiers qualifiés pour réaliser étape par étape l’installation de vos conduites d’eau en CPVC :

Les tubes de CPVC se fixent à l’aide de colliers dans lesquels ils se clipsent entre eux.

Posez un collier tous les 60 à 65 cm à 10 cm au moins d’un coude ou d’un raccordement à un appareil.

Réalisez le montage à blanc, non collé, de toute la canalisation.

Démontez la canalisation et collez, tour à tour, tous ses éléments. Après collage, clipsez les tubes dans les colliers.

Enfilez le manchon dans l’écrou, permettant de fixer le tube à des raccords et des appareils à visser.

Collez le manchon à collet dans un manchon droit que vous collerez sur le tube.

Astuce pour les canalisations encastrées :

Une canalisation encastrée peut être placée dans un mur ou bien sous un plancher. Pour encastrer vos tuyaux, il est indispensable de les protéger par la pose d’une gaine en plastique afin d’éviter qu’ils ne soient en contact avec la maçonnerie et empêcher ainsi l’oxydation.

- Les tubes gainés sortent du sol

- Faites une saignée pour placer les tuyaux. Prévoyez une largeur suffisante en comptant quelques centimètres en plus de manière à poser les tuyaux sans qu’ils se superposent. Pensez à différencier les tuyaux d’eau chaude et d’eau froide par la pose d’un ruban adhésif.

- Placez les tuyaux dans le mur après avoir soudé à chaque bout un coude de raccordement à vis

- Fixer provisoirement les raccords sur les sorties avant le scellement

- Reboucher la saignée avec du plâtre

Vous souhaitez effectuer chez vous l’installation de vos conduites d’eau ou un remplacement de canalisations ? Faites appel au sérieux et au savoir-faire de nos plombiers qualifiés, qui vous conseilleront sur le modèle répondant au mieux à vos attentes et vous feront bénéficier d’une intervention de qualité alliée à nos tarifs avantageux et combinés à vos exigences en esthétique.

Exemples d'entreprises en Ile De France :

https://www.allo-devis-travaux.com/plombier_etablissement-foucault_chelles_77500

https://www.allo-devis-travaux.com/serrurier_etablissement-rodin_boulogne-billancourt_92100

https://www.allo-devis-travaux.com/serrurier_atelier-rodin_antony_92160

https://www.allo-devis-travaux.com/plombier_hm-ravalement_aulnay-sous-bois_93600